Par Emilie Semiramoth
Les attentes : La première saison s'était achevée telle une finale olympique du 400 mètres, en une course effrénée qui libère ses suppliciés dans un final intense et grisant. Après le meurtre de son fiancé David (par Frobisher) et après avoir échappé elle-même à une tentative d'assassinat (commandité par Patty), Ellen était décidée à se venger.

Le bilan : Il fallait attendre cette deuxième saison pour voir le rapport de force entre Patty et Ellen enfin s'équilibrer. Le machiavélisme de Patty Hewes érigé en predator way of life lors de la précédente livraison a fini de faire tout le show. Ellen accepte de jouer la taupe infiltrée pour le FBI, une occasion idéale pour prendre sa revanche contre Patty, tout en continuant à travailler chez Hewes & associates et en utilisant les moyens du cabinet pour faire avancer l'enquête sur le meurtre de David.

Ce deuxième opus nous emmène au coeur d'une affaire passionnante et ô combien d'actualité sur UNR, une entreprise énergétique qui exploite toutes ses ressources pour ruiner l'environnement et dépouiller les consommateurs. Machinations, manipulations en tous genres, imbroglios politiques sont les ingrédients de la guerre ouverte à laquelle se livrent sans vergogne Walter Kendrick, le PDG de UNR et Patty Hewes, sous l'arbitrage de deux guests de prestige, William Hurt et Marcia Gay Harden. Pendant ce temps, Ellen se détache de la jeune femme naïve qui nous avait été dépeinte. Et dès le premier épisode, le ton est donné avec les fameux flash-forward qui vous saisissent aussitôt et vous prennent au piège de l'addiction. C'est une Ellen froide et calculatrice qui se dévoile, glaçante. Et c'est bien cette évolution qu'on va voir s'opérer grâce à une Rose Byrne qui se révèle être une actrice plus que prometteuse et qui cache bien des talents sous son teint de porcelaine. Elle offre à son personnage toute la densité qui lui faisait défaut la saison précédente. Le face à face entre les deux femmes, entre faux-semblants et flèches empoisonnées, porte la promesse tenue d'un duel peut-être fatal (?) Cependant l'achèvement de cette saison, cette fois-ci, ne joue pas assez la carte de la frustration. Bon nombre de questions ont trouvé leurs réponses. Alors sachant qu'une troisième saison est d'ores et déjà validée, on se demande bien ce que les scénaristes vont bien pouvoir inventer cette fois-ci...