Sammy, avec l'aide du Milieu extérieur, devient le nouveau chef de Sona et réussit son putsch. T-Bag, qui veut lui aussi se faire la malle, cherche à l'éliminer. Pourquoi ne pas miser sur Bellick qui, en trichant, à réussi à survivre à son précédent duel ? À l'extérieur, Susan, qui n'est pas née de la dernière pluie, provoque et met la pression à un Sucre qui, sur les conseils de Lincoln, cherche, en vain, à la manipuler. Scofield, Mahone et Whistler cherchent à parfaire leur plan d'évasion.

En imposant de régler ses comptes dans des duels à mort, Lechero pensait peut-être sincèrement hiérarchiser et organiser la vie à Sona. Sammy respecte cette tradition en acceptant le défi lancé par Bellick dans cet épisode. Pourtant, c'est en possédant un flingue de rien du tout que le pouvoir a changé dans la prison. Avec ou sans, Sammy est redoutable et c'est bien pour être tranquille que T-Bag veut l'éliminer. En plus, il a des hommes de main avec lui. Mais la ruse de Bellick échoue. Comme les tentatives de Sucre pour piéger Susan à l'extérieur de la prison. La mercenaire est aussi vicieuse que parano. Elle a fait l'Irak et est une tueuse aguerrie, capable de décapiter de sang froid une prisonnière. La ruse est un art que l'on ne maîtrise pas du jour au lendemain. Seul un surdoué comme Scofield peut anticiper assez efficacement et établir des stratégies qui fonctionnent, afin d'éliminer, directement ou indirectement, ses ennemis. Et Sammy, très costaud, n'est peut-être pas assez malin pour survivre à la malice de Michael.