Par Emilie Semiramoth
Vous êtes amateur de sitcoms, indulgent et bon public ? Alors Samantha Qui ? s'adresse à vous. Sitcom de network pas très subtile et dispensable, Samantha Qui ? s'avère être un gentil passe-temps quand on ne sait pas quoi faire et qu'on a décidé de ne RIEN faire.

L'histoire. Samantha se réveille après huit jours de coma suite à un accident de voiture, et a tout oublié. À elle donc, de renouer avec son passé : sa famille, ses amis, son copain, son boulot... Ce n'est déjà pas simple de reprendre sa vie en main quand on a perdu la mémoire, mais cela devient bien plus compliqué pour Samantha quand elle s'aperçoit qu'avant son accident, elle était une véritable garce ! Lavée de ses péchés par cette amnésie qui s'avère bien pratique, Sam décide de se racheter auprès des siens.

Notre avis. Encore une série qui tire sur la ficelle déjà bien usée de la sempiternelle quête de mémoire (voir notre article). Cette amnésie n'est qu'un prétexte pour multiplier des ressors comiques éculés et liftés par les mille et une expériences inédites (de fait) de la jolie Sam. Mais passée la surprise des premiers épisodes, le concept s'essouffle et on a l'impression de se retrouver face à la gentille collection des Martine. Au lieu de Martine fait de la bicyclette, c'est plutôt "Sam se remet en selle" dans l'épisode intitulé The Virgin... Cela n'empêche pas de passer un bon moment grâce à quelques gags bien sentis et bien amenés, la plupart centrés sur l'antagonisme entre l'ancienne et la nouvelle Sam. Comme celui d'un ex-copain de Sam, terrifié par cette dernière au point qu'il a fait émettre une ordonnance de restriction l'obligeant à ne pas s'approcher de lui à moins de 300 mètres, et que Sam harcèle de nouveau pour le convaincre qu'elle a changé ! Les autres, on les oublie aussitôt après avoir fini de rire mais tant pis. On se réjouit surtout de découvrir ce casting hétéroclite et somme toute efficace. On ne boude pas notre plaisir en retrouvant Christina Applegate, loin de jouer les blondes écervelées comme on l'a connue en Kelly Bundy dans Mariés, deux enfants. Elle semble se délecter de jouer les "Good Sam", débordante d'énergie et toute en mimiques ; et "Bad Sam", celle qu'on découvre dans son passé au moyen de flash-back. À ses côtés étonnamment, Jennifer Esposito (découverte notamment chez Spike Lee) joue les wingwomen à coups de piques cyniques et de Cosmos - le cocktail - enchaînés les uns derrière les autres. On retrouve aussi quelques têtes connues : Melissa McCarthy (la Sookie de Gilmore Girls) ou encore Barry Watson (Sept à la maison, What about Brian). Mais c'est toujours un immense plaisir de revoir la formidable Jean Smart (alias Martha Logan, la femme du président dans la saison 5 de 24). Elle campe ici une mère envahissante et loufoque, à la limite d'une mère indigne (mais pas encore assez à notre goût, programme familial oblige...). Au final, Samantha Qui ? se laisse gentiment picorer en apéritif, parfaite mise en bouche pour quelque chose de plus consistant derrière.