Par Frédéric Foubert

Horatio Caine, la violence, l'image des latinos à la télé... Adam Rodriguez, l'interprète d'Eric Delko dans Les Experts : Miami, s'est prêté pour Générique(s) au jeu des questions-réponses. Remerciements au Festival de Télévision de Monte-Carlo.

Après plus de 150 épisodes des Experts, n'êtes vous pas parfois légèrement écoeuré par l'horreur des situations, cette avalanche de cadavres et de meurtres sordides ?

Non, je suis acteur, et quand je travaille, j'arrive facilement à faire la part des choses. Mais c'est vrai que le réalisme des maquillages est frappant. Il m'est arrivé une fois ou deux d'être choqué par l'horreur très réaliste d'un faux cadavre...

Quels points communs partagez-vous avec votre personnage ?

Les deux points communs, c'est que Eric, comme moi, est très impliqué dans son boulot, et qu'il est très fidèle avec sa famille, ses amis. Je suis comme ça dans la vie. Par contre, j'ai beaucoup plus de mal que lui à supporter l'autorité. Je crois que j'aurais du mal à travailler pour de vrai sous les ordres d'un type comme Horatio Caine...

Vous avez des origines portoricaines et cubaines. C'est important pour vous de représenter la communauté latino de façon "positive" ?

Oui, c'est très important. La chaîne CBS fait d'ailleurs un boulot extraordinaire pour notre communauté, en engageant plein d'acteurs hispaniques, en proposant des scénarios les mettant en scène. C'est sûr, j'aimerais qu'il y ait plus de stars latino de premier plan dans l'avenir. Quand j'étais gosse et que je regardais la télé, j'en voyais beaucoup moins qu'aujourd'hui, et surtout, notre communauté était représentée de façon très caricaturale. Après, nous ne sommes pas condamnés non plus à être des "modèles", il faut jouer les rôles qu'on nous donne, c'est tout. Mais savoir que les membres de la communauté latino apprécie mon personnage dans la série, ça me rend fier et heureux

En parallèle de la série, vous venez de tourner deux films coup sur coup...

Oui, il y a Kiss of Chaos, un thriller très sombre et complexe, une histoire de drogue dans la lignée de Pulp Fiction. L'autre est une comédie, Let the game begin, on s'est amusés comme des fous en la tournant, j'espère que ça se verra à l'écran...