Par Pierre Langlais

La première saison de Big Bang Theory est actuellement diffusée sur TPS Star. Rencontre – dissipée – avec Kaley Cuoco, Jim Parsons et Johnny Galecki lors du Comic-Con de San Diego.

Les geeks peuvent-ils être sexy ?

Kaley Cuoco et Jim Parsons : Absolument !

J.P. : L’intelligence est quelque chose de sexy… jusqu’au point où elle en devient agaçante. Pas besoin d’être un génie. Voir Penny, au fur et à mesure de la série, se dévoiler, prendre le temps de parler, il n’y a rien de plus sexy !
K.C. : « Smart is the new sexy » (le slogan de la série, ndlr). Les héros du Big Bang Theory ne sont pas que des geeks, ce sont des gens intelligents et brillants…
J.P. : Un peu geeky quand même ! Mais sexy. Et très attirants !

La physique, à la base, ce n’est pas franchement poilant non ?

K.C. : Vu par Sheldon et Leonard, si !
J.P. : Utiliser la terminologie scientifique pour décrire le monde qui nous entoure et les petits événements du quotidien, c’est tellement ridicule et décalé que ça en devient hilarant.
K.C. : Ces deux types sont tellement passionnés par la physique que ça en devient hilarant !
Johnny Galecki : Le génie des scénaristes du Big Bang Theory, c’est de s’adresser à la fois à ceux qui aiment vraiment la physique et à ceux que cela fait juste rire, et de toucher les deux !

De gauche à droite : Jim Parsons, Johnny Galecki et Kaley Cuoco.

Sentiez-vous dès le début qu’il y aurait une telle osmose entre vous ?

K.C. : Totalement.
Johnny Galecki : Pas tant que ça. Je sentais qu’il y avait un potentiel, mais il ne faut jamais jurer de rien…
J.P. : Simon (Helberg, qui incarne Howard Wolowitz, ndlr) la sentait bien aussi. Mais ce n’est pas à moi de répondre à sa place…

Qu’est-ce que vous aimez chez vos personnages ?

K.C. : J’aime la gentillesse et la douceur naturelle de Penny…
J.G. : Rrrrrrr (il ronfle, ndlr)…
K.C. : (à Galecki) Arrêtes ! (aux journalistes) Ce n’est pas la première fois qu’on me pose la question… Penny aime vraiment ses nouveaux voisins. Il n’y a pas une once de méchanceté en elle.
J.G. : Ouah, belle réponse…
K.C. : (à Galecki et Parsons) Ça vous dirait de répondre aussi ?
J.P. : J’aime la façon dont Sheldon essaye d’approcher chaque situation de la vie quotidienne sous un angle scientifique : quelle est le problème ? Quelle solution dois-je apporter ? Ce qui est fantastique, c’est que le résultat de cette réflexion ne marche quasiment jamais, mais que Sheldon, qui est sûr d’avoir raison, ne baisse jamais les bras !

Avec le reste du casting : Simon Helberg (tout à gauche)et Kunal Nayyar (tout à droite).

Comment réagiraient vos personnages s’ils étaient envoyés au Comic-Con ?

J.P. : C’est le paradis.
K.C. : Quelle horreur ! Penny s’endormirait au bout de cinq minutes de panel !

Comment vous préparez vous pour la seconde saison du Big Bang Theory ?

J.P. : Je suis très excité. J’ai impatience de me remettre au travail. Même avec la grève des scénaristes, la première saison a été formidable. La grève nous a peut-être d’ailleurs boosté !
J.G. : Bravo, très belle réponse ! (rires).