Par Pierre Langlais

Jonathan Gray, universitaire, auteur de "Watching with the Simspons"*, revient pour "Générique(s)" sur l’impact de la plus fameuse famille d’Amérique aux États-Unis et à travers le monde

Les Simpson sont-ils une caricature réaliste selon vous ?

C’est assez difficile de caricaturer 300 millions d’Américains, de saisir l’essence de cette masse multiculturelle. Les Simpson sont, de fait, assez proches de la réalité. Ils apportent indéniablement une dose de vérité par rapport à la représentation que font de l’Amérique de trop nombreuses séries comme La fête à la maison ou Alerte à Malibu, qui vendent l’image d’un pays où tout le monde est content et où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mise de côté cette sincérité, on ne peut pas vraiment dire que Les Simpson soient réalistes

Les Américains s’y reconnaissent-ils ?

Pas tant que ça. Comme tout le monde, ils adorent Homer, qui est un des personnages les plus populaires de l’histoire de la télé. Ils se sentent proches de lui quand il sait mettre de côté sa stupidité pour se servir de son cœur. Pour autant, ils ne voient pas la famille Simpson comme l’image ultime de la famille américaine, du moins pas autant que les étrangers, pour qui Marge, Bart et consorts sont en effet "parfaitement américains".

Pour autant, y a-t-il une classe sociale américaine qui s’identifie plus à eux ?

Il ne faut pas perdre de vue que Les Simpson sont une caricature et que, de fait, personne n’en arrivera jamais à se dire "c’est tout moi !" La plupart des Américains regardent Les Simpson comme une caricature de l’Amérique profonde, surtout ceux qui vivent dans les grandes villes, qui constituent la majorité des téléspectateurs. L’humour des Simpson, les gaffes, sont vu comme des blagues « rurales », par opposition au comique des villes, supposé plus raffiné. Les téléspectateurs de gauche, par ailleurs, pensent que la série se moque de l’Amérique profonde, républicaine, conservatrice, celle de Bush, mais c’est une lecture confidentielle. La majorité des Américains trouvent que Les Simpson sont drôles et simples, un point c’est tout. Le côté subversif de la série leur passe totalement au-dessus de la tête.