Le créateur et interprète du Prisonnier est mort le 13 janvier à 80 ans. Il laisse derrière lui une richissime carrière, en particulier à la télé.

C'est incontestablement l'un des pères fondateurs de la série moderne qui vient de s'éteindre. Patrick McGoohan restera à jamais cet allégorique résistant aux totalitarismes qu'il avait créé et incarné dans Le Prisonnier (voir notre présentation détaillée), monument de la télévision britannique en dix-sept épisodes culte diffusé en 1967. Via ce chef d'oeuvre indémodable, il s'imposa comme l'un des premiers vrais "auteurs" du petit écran, tout à la fois scénariste, réalisateur, producteur et acteur principal.

Décédé à Los Angeles le 13 janvier, Patrick McGoohan, 80 ans, était absent des écrans depuis la fin des années 90, à l'exception de quelques apparitions clins d'oeil, par exemple dans Les Simpson (dans l'épisode Le site inter-pas-net d'Homer de la saison 12 en 2000, où il prêtait ses traits et sa voix au... Numéro 6). Finalement assez discret sur le grand écran (des rôles importants dans Transamerica Express, L'Evadé d'Alcatraz, Scanners ou encore Braveheart), il laisse derrière lui une très riche carrière sur les planches et surtout à la télévision.

Né à New York en 1928 mais d'origine Irlandaise et élevé au Royaume-Uni, il est l'une des personnalités les plus importantes de la télé britannique. Déjà aguerri sur scène, il décroche le rôle de John Drake dans Danger Man (Destination Danger, voir notre présentation détaillée), une série d'espionnage qui le rendra célèbre. Et lui donnera suffisamment de poids pour pouvoir faire du Prisonnier, ce sommet absurde et politique, inclassable et qui dénote singulièrement dans la production de l'époque. Véritable pilier d'un âge d'or de la fiction britannique aux côtés de Chapeau Melon et Bottes de cuir et de Doctor Who, Le Prisonnier allait influencer de nombreuses oeuvres et continue encore de le faire aujourd'hui. Lost avec son île concentrationnaire doit évidemment beaucoup au Village de la série de McGoohan.

La dernière grande aventure télé de McGoohan sera Columbo. Ami de Peter Falk, il aura en tout réalisé 5 épisodes de ce polar entre 1974 et 1998 et joué à quatre reprises dans la série (à chaque fois dans un rôle différent).

Ces dernières années, McGoohan affirmait avoir toujours en projet de proposer un remake du Prisonnier. De grands studios de cinéma aussi envisageaient d'en tirer un long-métrage. C'est finalement à la télé que la série revivra. Et ce dès cette année, sur AMC (photo ci-contre). La chaîne de Mad Men devrait en effet proposer sous peu une version modernisée de la série avec pour succéder McGoohan dans le rôle de Numéro 6 Jim Caviezel (La Ligne Rouge) et dans celui du Numéro 2, son adversaire, l'immense Ian McKellen (Le Seigneur des Anneaux). " Be seing you."