Les traditionnels Screenings de la chaîne proposent cette année un cru intéressant. Parmi les 10 pilotes proposés au vote des téléspectateurs les 5 et 6 juin, quelques perles et même une curiosité.

Bon an mal an, Série Club s'est fait une spécialité des séries comètes, ces shows très vite annulés faute d'audience. Les Screenings, événement annuel au cours duquel la chaîne propose à ses téléspectateurs de voter parmi une sélection de 10 pilotes pour la série qu'ils souhaiteront retrouver en intégralité par la suite, en sont une belle illustration. Pour leur 8e édition fixée aux 5 et 6 juin prochains, ils se composent quasi-exclusivement de séries n'ayant pas dépassé le cap de la première saison. Et ce cru 2009 est plutôt bon dans l'ensemble. Les nanars sont- bien représentés avec par exemple la très mauvaise comédie Carpoolers (photo ci-dessous), une tentative ratée de Sex and The City avec des hommes (un genre en soi, fertile en nullités) annulée en 2008 par ABC avec Jerry O'Connell. Mais aussi Life is Wild, un remake sans intérêt de la comédie familiale britannique Wild at Heart, ou encore Code 9, un sequel d'anticipation de MI-5, soporifique.

Guère meilleures, la juridique Just Legal, l'histoire d'un duo d'avocats emmené par Don Johnson et deux comédies : Related, qui ne vaut que pour les amoureux de Jennifer Esposito (Spin City) et According to Jim. Cette dernière est la seule parmi ces Screenings a avoir duré. Et longtemps même. Lancée en 2001, elle est encore en cours de production sur ABC. Toute à la gloire de son acteur pricnipal James Belushi (photo ci-contre), cette sitcom familiale traditionnelle (traditionnaliste même) aurait surtout sa place dans la case access prime time de M6.

Restent les séries les plus intéressantes de ces Screenings et il y en a. The Bedford Diaries qui date de 2006 n'est pas un chef d'oeuvre. Cette histoire d'étudiants inscrits dans une fac libérale proposant notamment des cours d'anthropologie sexuelle professés par Matthew Modine n'a rien de très original. Et surtout pas ses jeunes interprètes, galerie de minets revus depuis dans des rôles de... minets, dont Penn Badgley (en photo ci-contre et qui s'est depuis payé un coiffeur pour jouer dans Gossip Girl) et Milo Ventimiglia (Heroes). Mais cette série est produite par le duo Tom Fontana- Barry Levinson et les dialogues et le ton général valent qu'on s'attarde.

Autre drama digne d'intérêt : Canterbury's Law. Une jolie série judiciaire qui marquait en 2008 le retour longtemps attendu de Julianna Margulies (Urgences) dans un rôle majeur. Elle y brosse un joli portrait d'une avocate brillante et dure sur l'homme mais malmenée par la vie. A la production : Denis Leary de Rescue Me.

Julianna Margulies (Canterbury's Law) et Bradley Cooper (Kitchen Confidential)

Notre couchou, Kitchen Confidential est une comédie fort sympathique injustement annulée par Fox en 2005. Adaptée du best-seller du chef Anthony Bourdain, elle met en scène un jeune as de la cuisine (Bradley Cooper d'Alias) parti en vrille quelques années plus tôt. Enfin sobre et posé, il se fait embaucher dans un grand restaurant et recrute une équipe d'élite. Rythmée et drôle, cette production Darren star est LA star de ces Screenings et celle qu'à Générique(s) on souhaiterait voir diffusée sur Série Club en intégralité. A noter que les votes seront d'ailleurs ouverts à partir du 18 mai sur le site de la chaîne.

Pour conclure, un mot sur la curiosité de cette sélection. Une comédie ado de... 1982 intitulée Square Pegs. Les deux héroïnes cherchent à s'intégrer dans un lycée. L'un d'elles est d'ailleurs jouée par une débutante nommée Sarah Jessica Parker. Le ton est assez déstabilisant. Plutôt adulte et pas vraiment hilarant mais pourtant noyé sous les rires enregistrés. Une dramédie, en fait, écrite par une ancienne du Saturday Night Live qui mérite le coup d'oeil.

Plutôt un bon cru donc que ces Screenings 2009.