L'actrice française Marion Cotillard a reçu hier l'Oscar de la meilleure actrice de l'année 2007, lors de la cérémonie de remise des plus célèbres statuettes du cinéma, dimanche 24 février, à Los Angeles.

L'occasion était trop belle. Et la performance de cette Môme de 32 ans, tellement étourdissante dans le film de Olivier Dahan où elle incarne Piaf, que Générique(s) ne pouvait passer à côté. Et puis la dernière actrice française a avoir été honorée restait Simone Signoret pour son rôle dans Les Chemins de la haute Ville, en 1960 !

L'occasion de rappeler, en passant, que Madame Cotillard avait fait ses débuts de comédienne sur le petit écran, en 1993, dans la série... Highlander (1992-1998).

L'année suivante, la jeune actrice avait aussi fait une petite apparition dans Extrême Limite, la série "sports études" made in France.

Elle ne devait pas vraiment réapparaître dans une téléfiction pour ne plus se tourner que vers le grand écran. Mises à part quelques figurations dans des séries aussi éphémères que Théo la Tendresse (1996), où dans la collection de courts-métrages militants L'@amour est à réinventer, sur les années Sida (1997).

Puis il y eut Taxi (1998). Et en 2001, la mini-série de courts-métrages Les Redoutables (13 x 10), où elle apparaît dans le segment "Doggy Dogg", réalisé par Olivier Megaton.

La même année encore, elle a enfin tenu le rôle titre dans le téléfillm Une Femme Piégée, en incarnant Florence, une jeune femme adultère dont la vie tourne au cauchemar.

La nuit dernière, Marion Cotillard a réussi, l'espace d'un moment, à faire oublier que les Frères Coen ont rafflé la mise avec leur dernier opus No Country for Old Men. Enfin, Générique(s) avait mis l'accent sur Juno dans son numéro 12. Le film de Diablo Cody a reçu la statuette du meilleur scénario.