Selon Napoléon Bonaparte, ce n’est pas tout d’être aux Tuileries. Il faut y rester. Ainsi, les lieux du pouvoir ne sont pas faits en quelques jours par la volonté seule de Napoléon. En 1799, il est devenu chef de l’Etat avec le titre de Premier Consul, et la constitution de l’an VIII promulguée par ce dernier lui affecte la résidence du palais des Tuileries baptisé Palais du Gouvernement. Napoléon considérant les Tuileries comme le sanctuaire de la monarchie, il construit en 1801 le château de Saint-Cloud pour en faire sa résidence d’été. Découvrez les lieux de pouvoir à l'époque de Napoléon en compagnie de François Régis Tézé.

Créer des allures de Versailles pour Napoléon

Peu à peu, une cour se construit autour de Napoléon après l’adoption de la constitution de l’an X lui faisant consul à vie (FR Tézé). Par ailleurs, c’est la constitution de l’an X en 1804 qui fixe le statut des résidences de la couronne. Ainsi, dans son article 14 alinéa 2, cette constitution précise que l’empereur établit « une organisation du palais impérial conforme à la dignité du trône et à la grandeur de la nation », et dans l’article 16 que « l’Empereur visite les départements : en conséquence, des palais impériaux sont établis aux quatre points de l’empire ».

Dès lors, Napoléon Bonaparte, le nouvel empereur dispose désormais d’une liste civile mentionnant les châteaux royaux de l’Ancien Régime comme Fontainebleau, Versailles et les deux Trianon, Rambouillet et Meudon. Il les aménagera au fur et à mesure de ses besoins, afin de d’allonger le projet d’installation à Versailles.

La construction de nouveaux palais par Napoléon

Selon les circonstances politiques, l’Empereur Bonaparte a créé de nouveaux palais impériaux aux quatre coins de l’Empire, notamment dans les nouveaux départements français du Mont-Tonnerre à Mayence (1804) ainsi qu’à la Dyle à Laeken aux portes de Bruxelles (1804), à Strasbourg (1806), Bordeaux (1808)etc. Couronné roi d’Italie en 1805 après son titre de Président de la République italienne, là encore il a fait construire des palais, principalement à Milan, Venise. Il construit aussi dans des départements comme la Toscane, la Florence où un appartement lui est réservé au palais Pitti, et on en passe.

Toutes ces décisions de construire des palais, ont été prises, non pour sa gloire personnelle mais pour des raisons politiques afin de montrer la puissance de l’Empire à la fois à l’intérieur de ses anciennes frontières dans les territoires conquis.

Tézé François Rgis