Chaque semaine, Générique(s) sélectionne pour vous le meilleur (et le pire) du petit écran. Cette semaine, les stars ne sont pas seulement à Cannes...

En cette semaine d'ouverture du Festival de Cannes, on pourrait penser que les stars se pressent sur le tapis rouge du Palais des Festivals. Oui, mais pas seulement... Calista Flockheart, Sally Field, Harvey Keitel et Dennis Hopper ont préféré vous donner rendez-vous dans la sélec' télé de Générique(s)...

Lundi, le grand événement sériel de la semaine a lieu dès 17h25, et sur TF1 : il s'agit de la diffusion tant attendue par une chaîne hertzienne, après un discret passage sur le câble, de Brothers and Sisters, la "dramedy" politico-sentimentale pourvue d'un casting cinq étoiles (Sally Field, Calista Flockheart, Rachel Griffiths, Rob Lowe). Un must de la comédie dramatique familiale, à même de séduire les nostalgiques d'Ally McBeal, les fans de A la Maison-Blanche (on y parle beaucoup, et souvent bien, de politique) et les amateurs d'histoires de coeur compliquées et de secrets de famille inavouables. Dommage cependant que TF1 ait privilégié une diffusion bouche-trou en fin d'après-midi, alors que Brothers and Sisters a tout à fait l'allure d'un hit consensuel pour le prime-time...

Sur Canal Plus et Arte, lundi toujours, deux beaux specimens de formes mutantes, à mi-chemin de la série TV, du court-métrage et du cinéma. A 22h05, Canal lance le premier épisode de sa nouvelle "Nouvelle Trilogie" : La fille au fond du verre à saké, une sympathique (et un brin trop inoffensive) promenade dans les quartiers chinois de Paris. Sur Arte, l'autrement plus consistant Twenty Show (à 23h15), véritable ovni filmique, un montage d'extraits de vidéo-blogs (certains "réels", d'autres fictionnels) inspiré de la web-série du même nom, et visant à dresser un (auto)portrait de la jeunesse française d'aujourd'hui (comme Bertrand Blier le faisait avec la jeunesse des années soixante dans "Hitler, connais pas", diffusé dans la foulée). Drôle, émouvant, beau, très réussi. Plus intéressant en tout cas que l'atroce nanar putassier Femmes de footballeurs, dont la saison 5 inédite commence sur M6 à 23h50.

Ce programme chargé du lundi nous oblige à passer très rapidement le reste de la semaine en revue. D'autant plus rapidement que rien d'intéressant ne passe mardi, surtout pas Les Experts : Miami (sur TF1, à 20h45). Nip/Tuck saison 5 (sur M6, à 23h05) et sa provoc' à bout de souffle ? Non merci.

Mercredi, l'événement a lieu sur Orange Cinémax avec la diffusion de deux pilotes inédits : d'abord celui de la version américaine de Life On Mars, starring le vétéran Harvey Keitel (à 20h40), une jolie comédie fantastico-policière, énergique, marrante et très joliment photographiée. Ensuite, c'est au tour de Crash (à 21h20), adaptation intrigante et féroce du film "Collision", avec un autre papy terrible à l'affiche, Dennis Hopper (très en forme). Après la diffusion en avant-première de ces deux pilotes (un terme qui tombe à pic, étant donné qu'il est beaucoup question d'accidents de la route dans ces deux séries), la diffusion de l'intégralité de Life on Mars et Crash commencera début juin, toujours sur Orange Cinémax.

Jeudi, rien de notable, sinon la diffusion par M6 de K-Ville (à 23h00), une série policière dans les rues de la Nouvelle-Orléans dévastée par Katrina, déjà vue sur Série Club. Un projet qu'on aurait adoré aimer (au vu de son sujet, louable et ambitieux) mais qui se révèle n'être qu'un tout petit polar de plus, sans grand intérêt.

Vendredi, à en croire les commentaires des lecteurs de cette sélec', le feuilleton le plus haletant du moment serait le Pékin Express (M6, 20h40). A débattre... On se contentera d'éteindre sa télé pour reprendre une activité normale... jusqu'au mirifique programme du dimanche, qui nous offre le must, le best-of, la crème de la crème, en forme de match au sommet : Battlestar Galactica sur Sci Fi versus Mad Men sur Canal +. Et vous, vous êtes plutôt Gaïus Baltar, ou plutôt Don Draper ? Euh... au fait, pourquoi choisir ?