Le projet "Arn", comprenant deux films de cinéma et une série télé, ne sera finalement pas financé par la télévision publique suédoise.
Adapté de la trilogie de Jan Guillou, auteur et journaliste suédois très célèbre dans son pays, le projet Arn comprend deux films de cinéma censés sortir cette année et l’an prochain, ainsi qu’une série télévisée qui devrait être diffusée dès Noël 2008 en Suède. La Sveriges Television (SVT), network public suédois, devait participer au financement. Mais elle s’est finalement retirée. Plusieurs raisons potentielles sont rapportées par Variety. Selon l’auteur Guillou, la SVT n’aurait pas réussi à négocier une diminution du financement qu’elle devait apporter au projet. Le porte-parole de la télévision, Gunnar Carlsson, évoque plutôt comme cause le fait que les séquences supplémentaires tournées pour la série n’aient pas été montrées en temps et en heure par le producteur et distributeur principal, Svensk Filmindustri. Le feuilleton télé est toujours d’actualité, mais c’est la chaîne privée suédoise TV4 qui mettra la main au porte-monnaie.

Avec un budget de 210 millions de couronnes suédoises (environ 22,8 millions d’euros), Arn est le plus cher projet de ce type jamais monté en Scandinavie. Les co-producteurs sont nombreux. Outre le studio Film i Vast, l’Institut du film suédois qui apporte près de 870 000 euros, Dagsljus Film Equipment et Svensk Filmindustri, des contributeurs étrangers sont également de la partie : le fonds européen Eurimages, l’Institut du film danois, Denmarks Radio, la télévision commerciale norvégienne TV 2, la boîte de production et distribution allemande Telepool, YLE, qui est l’équivalent finlandais de la BBC, la société britannique Sheba Films et l’entité ESP.

L’histoire se passe durant les Croisades et suit un templier nordique fictif du XIIe siècle, Arn Magnusson. Bibi Andersson, Stellan Skarsgård mais aussi Vincent Perez font partie du casting. Le tournage est en suédois.