Par Marie-Eve Constans

Le succès de Second life, cet univers virtuel où le commun des mortels peut s’inventer une autre vie, donne des idées aux producteurs de séries. Et certains héros trouvent une seconde jeunesse dans ce monde parallèle.

On savait depuis longtemps que les fans de simulation s’offraient leur vie rêvée sur Second life. On savait aussi que les entreprises y créaient des avatars, recrutaient et faisaient de la publicité. Dernière nouveauté, les séries télé investissent aussi cet univers virtuel. Second Life accueille en effet sa première expérience de télévision interactive.

Le site a réussi à convaincre les producteurs des Experts Manhattan, de se lancer dans un partenariat inédit. Au cours du cinquième épisode de la nouvelle saison 4 (diffusé le 24 octobre aux Etats-Unis), l’inspecteur Mac Taylor et ses collègues vont plonger dans le monde virtuel. Ils enquêtent sur un mystérieux serial killer qui sévit à la fois Manhattan et dans Second life. Dans l'épisode intitulé "Down the rabbit hole" (dans le trou du lapin, en référence à Alice au Pays des merveilles), les enquêteurs vont devoir eux aussi sauter le pas et créer leurs propres avatars. Côté réalisation, il y a eu des efforts notables sur les angles de caméra, mais aussi les trucages qui s'insèrent bien dans le moteur du jeu. De quoi styliser davantage l’univers Seconde life. Les fans devront faire preuve de patience car l’épisode ne s’est pas conclu par l’arrestation du cyber-killer nommé Vénus. Le dénouement de l'histoire ne sera présenté que le 6 février prochain par la chaîne CBS, mais l’on sait déjà que certains avatars de personnages réels de la série vont mourir.

En attendant, les fans et détectives en herbe peuvent aider les Experts. Ils ont accès à des témoins, des indices et même une liste de suspects. Les producteurs ont fait construire un labo de médecine légale et reconstitué différents endroits fréquemment aperçus dans la série. L’opération est en fait un jeu concours où les 100 personnes les plus proches de la solution recevront des cadeaux virtuels. Après quoi, le meurtrier réapparaîtra sur le petit écran. Un timing parfait pour la cérémonie des Grammy awards. Entre temps, le créateur des Experts, Anthony Zuiker, aura proposé dans Second Life de nombreux autres crimes à résoudre.

Plus qu'un simple dérivé de la série, il s'agit du premier « cross-over » entre une série télévisée et un site internet. C’est une entreprise de la Silicon Valley, spécialiste des mondes virtuels qui a eu cette riche idée. Et cela tombe bien, car CBS est l’un des investisseurs de cette société qui n'en est pas a sa première expérience avec Hollywood. L'année dernière la start-up avait créé le monde virtuel de MTV et celui du film Smokin’ Aces, d'Universal Pictures. Au-delà de promouvoir davantage une série star, cette trouvaille va surtout aider le site Second life à conquérir le grand public, encore rétif aux mondes virtuels. Les créateurs de l’espace CSI de Second life ont crée un navigateur spécifique simplifié pour que les néophytes ne se sentent pas perdus et qui pourra ensuite se décliner à d'autres mondes thématiques. Car plus qu’un formidable coup de pub, les créateurs entendent bien entretenir l'intérêt des fans à long terme avec des évènements, des jeux, la présence des acteurs... Reste à voir si les personnages à interroger seront souvent en ligne et si l'île privée créé pour les besoins du scénario ne sera pas colonisée par les fans et les curieux. C'est en effet un projet qui nécessite de la présence, de l'animation, et surtout un script judicieux pour que le jeu de piste ne tourne pas au canular.