Le 11/06/1959

Par Marie-Eve Constans

Artiste complet. Cette définition semble avoir été inventée pour Hugh Laurie. Comédien, auteur, pianiste, scénariste, sportif' Ce prodige britannique s'invite là où on ne l'attend pas ! Il a trouvé la gloire avec le rôle du Dr House, mais le grincheux de service est surtout un acteur comique.

Sur le même thème

Annuaire Dr House
Il aura fallu une série à succès et deux Golden globes (en 2006 et 2007) pour que le talent de Hugh Laurie soit enfin reconnu du grand public et surtout… des Américains. Les Britanniques eux, avaient déjà repéré ce trublion qui les fait hurler de rire depuis les années 1980. Car Greg House est un vrai comique. Eh oui, pas facile à croire au vu de ses mines renfrognées et de ses répliques cinglantes. Pourtant, ses meilleurs amis se nomment Stephen Fry (Peter’s friends), Rowan Atkinson (Mr Bean) et Emma Thompson… pas les derniers pour les blagues de potache.

C’est à l’université de Cambridge que la joyeuse troupe se rencontre en 1978. Hugh Laurie y entre pour suivre des études d’archéologie et d’anthropologie et pense y poursuivre sa carrière sportive. C’est un grand espoir de l’aviron britannique, comme son père, médaillé d’or de la discipline aux Jeux Olympiques de 1948. Malheureusement, une mononucléose l’éloigne des bassins. Mais le jeune Hugh est un agité. Enfant, il se battait très souvent et a même été sévèrement brûlé par une bombe à l'essence qu'il avait fabriqué à 10 ans. Impossible pour cette pile électrique de rester sans activité. Laurie intègre le Cambridge Footlights, le club de théâtre de la fac. Il y rencontre Emma Thompson, avec qui il flirte, et Stephen Fry, qui deviendra son meilleur ami. Pendant deux ans, James Hugh Calum Laurie de son vrai nom, aiguise sa plume et son jeu d’acteur au sein de cette troupe. L’année 1980-81, il devient président du club et leur spectacle est retransmis sur la BBC.

L’esprit des Monty Python

Laurie et Fry consolident leur duo d’humour décalé qui fera se tenir les côtes aux Anglais jusqu’aux années 90 dans des séries télé délirantes comme Alfresco (1983) et Happy Families (1985). En 1987, les compères lancent leur propre programme sur la BBC, A Bit of Fry and Laurie (jusqu’en 1995) et Jeeves and Wooster (1990-1993) sur ITV. Les deux copains font merveille dans un style absurde proche des Monty Python, alliant jeux de mots et farces grossières. A chacun son rôle : Fry aux commandes des textes, Laurie préférant les parodies musicales.

L’agitateur opère aussi avec un autre complice, Rowan Atkinson (le futur Mr Bean), dans une série complètement loufoque La Vipère noire (1986-1989), Blackadder en VO. Laurie s’y régale en prince George, grand dadet perruqué et maquillé. Les personnages sont devenus cultes. L’exquise collaboration de ce duo s’est prolongée sur grand écran en 2000 dans la comédie Maybe Baby.